Montréal-Colorado : Trois constats sur l’Impact

Après des matchs difficiles contre Toronto puis à New York, l’Impact revenait à domicile pour accueillir les Rapids du Colorado. Malheureusement, malgré un meilleur effort fourni, les Montréalais ont échappé deux fois l’avance. Voici mes trois constats sur ce match.

1) Drogba de plus en plus présent
Si lors des deux précédents matchs, Didier Drogba s’était fait plutôt discret, influant peu sur le cours du match, samedi dernier, l’Ivoirien a fait taire ceux qui prétendaient qu’il n’était pas en mesure de jouer un troisième match de suite. Plus présent dans les duels, plus impliqué émotivement et tactiquement, il a enfin montré des signes qui nous laissent croire que l’hyper dominant Drogba de 2015 sera bientôt parmi nous. Zac MacMath, toujours enroulé autour de son poteau après l’électrifiant coup de patte de l’éléphant en première mi-temps, pourrait nous dire qu’il est déjà arrivé.

2) Ainsi va Piatti, ainsi va l’Impact
Si Drogba semble grimper les échelons, du côté de Piatti, rien ne va plus. L’Argentin, en perte de vitesse depuis un moment déjà, est loin de ses prouesses du début de saison. La réussite balle au pied ne semble plus au rendez-vous. Passes approximatives, dribles ratés et positionnements déficients sont légion, ce qui est inhabituel dans son cas. Depuis qu’il est en méforme, c’est tout le contingent offensif bleu-blanc-noir qui s’en ressent; Shipp a disparu des radars sensiblement en même temps. Coïncidence? Un repos lui aurait peut-être été bénéfique lors de cette série de trois matchs.

3) Tissot profite de sa chance
S’il y en a un pour qui le temps est au beau fixe ces jours-ci, c’est bien Maxime Tissot. Alors que plusieurs n’espéraient plus grand-chose du milieu-défenseur-on-sait-plus-trop québécois, force est de constater que Tissot a saisi sa chance depuis que les blessures de Toia et Camara lui ont ouvert la porte. Sans être excellent, il a offert de bonnes performances, et ce but marqué samedi ne pourra qu’aviver sa motivation. Renaissance inespérée pour le produit de l’académie?

Si ce match nul avait des allures de défaite, il faut se rendre à l’évidence qu’il y a plusieurs points positifs à prendre en compte. La progression des Drogba, Tissot et Lefèvre, notamment, est rassurante. Un peu plus de cohérence en milieu de terrain, surtout en relançant le réacteur de la centrale Piatti, pourrait aider à inverser la tendance dès samedi prochain. L’Impact se rend à Columbus, où il voudra sans aucun doute effacer le mauvais souvenir de son dernier passage en Ohio…

N’hésitez pas à partager votre avis sur ces constats sur Twitter : #3constatsIMFC