Foot domestique : trois choses à surveiller en 2017

Une nouvelle année s’amorce et elle s’annonce excitante sur le plan du foot au Canada. Si l’année 2016 a certainement été forte en rebondissements sur la scène canadienne, culminant avec un duel qui a marqué les annales entre le Toronto FC et l’Impact de Montréal, 2017 n’en demeure pas moins une année qui pourrait être un tournant pour le football au Canada en général, comme pour certains de ses acteurs. Voici trois choses à surveiller en cette nouvelle année.

La mise en place de la Canadian Premier League
L’an dernier, un projet intéressant et plutôt inattendu a commencé à prendre forme : la formation d’un championnat national. Des rumeurs, nous sommes passés au concret; l’embauche de Paul Beirne, architecte des premières heures du Toronto FC, comme premier employé de cette nouvelle ligue venait donner un visage à un projet qui restait plutôt nébuleux jusque-là. Désormais, on sait que la Canadian Premier League (affectueusement surnommée Can PL) prévoit amorcer ses activités en 2018. Cela signifie donc que 2017 sera synonyme de travail acharné, de mise en place des processus, de fondation de clubs… et donc de nombreuses découvertes et annonces en tous genres. On sait d’ores et déjà qu’Hamilton sera du nombre des équipes participant au championnat et que d’autres formations soutenues par des propriétaires d’équipes de LCF pourraient s’ajouter. L’idée de voir des matchs dans les superbes nouveaux stades de Winnipeg et de Regina fait saliver. Y aura-t-il une équipe au Québec? Des développements à suivre tout au long de l’année!

L’émergence de Ballou Jean-Yves-Tabla
Quand l’Impact de Montréal a annoncé les grandes lignes de son prochain plan quinquennal  lors de son bilan de fin de saison en décembre dernier, Joey Saputo a confirmé que les activités de l’Académie du club passeraient en mode accéléré. Ainsi, on ne veut plus simplement former des joueurs professionnels, mais bien des titulaires pour l’équipe première. De plus, ceux-ci devront arriver chez les pros plus tôt. Il n’en fallait pas plus pour qu’on songe à Ballou Jean-Yves Tabla, jeune prodige du club montréalais et joueur U20 de l’année 2016 au Canada, qui devrait logiquement enfin recevoir du temps de jeu en Major League Soccer. Nombreux sont ceux qui fondent beaucoup d’espoir en l’immense talent de Ballou, comme en fait foi un récent sondage mené sur notre compte Twitter. L’électrisante performance du jeune contre l’AS Roma l’été dernier laisse entrevoir un brillant avenir. Espérons que nous pourrons en profiter un maximum avant qu’il ne mette le cap vers d’autres horizons; Ballou, qui aura 18 ans en mars cette année, est déjà pisté par certains grands clubs européens, notamment Manchester City, Chelsea et Arsenal. À voir dès l’entame de la préparation, fin janvier.

Québec enfin en PLSQ
Il aura fallu le temps, mais c’est désormais une réalité : la capitale nationale aura une équipe en Première ligue de soccer du Québec en 2017. Le Dynamo est déjà en pleine préparation pour la prochaine saison et les attentes sont grandes. Soutenu par toute une région, le Dynamo est un débouché fort intéressant pour les joueurs de haut calibre du secteur. Sur le plan géographique, cela permet également à la ligue de s’étendre vers le centre de la province, ce qui pourrait lui permettre de mieux puiser dans un bassin de joueurs plutôt éloignés des autres clubs de PLSQ, surtout concentrés dans la région montréalaise. Le Dynamo pourrait-il inspirer d’autres régions ou villes avoisinantes d’emboîter le pas? C’est la question qui rend la chose intéressante à suivre; le succès du Dynamo en 2017 et son établissement comme une des équipes les plus fiables de la ligue pourraient entraîner le développement de la PLSQ. À surveiller dès la reprise du championnat en mai 2017.

Bien entendu, ce ne sont que trois des nombreuses choses à surveiller cette année sur la scène domestique. N’oublions pas non plus de garder un œil sur l’Association canadienne de soccer, qui devra choisir un nouveau sélectionneur national du côté masculin. Mais aussi, il sera intéressant de voir si l’ACS pourra maintenir l’intérêt qui s’est créé pour l’équipe nationale masculine de futsal en 2016, qui nous a fait vivre de beaux moments lors des qualifications pour la Coupe du Monde. Évidemment, il sera intéressant de voir si l’Impact de Montréal et le Toronto FC pourront rééditer leurs beaux parcours en séries de la Major League Soccer, sans oublier les Whitecaps de Vancouver, qui se préparent pour les quarts de finale de la Ligue des champions dans quelques semaines.

Bref, à tous les niveaux, l’action foot ne manquera pas en 2017 au Canada et on vous souhaite de bien en profiter, tout comme on vous souhaite du beau et du bon pour les douze prochains mois. Bonne année!