Les Québécois et Québécoises à l’étranger (février 2017)

Février terminé, les choses sérieuses ont repris en Europe au niveau du soccer. En Amérique du Nord, elles sont sur le point de reprendre. Malgré l’hiver, nos Québécois et Québécoises n’ont pas chômé. Il y a eu des nouveaux contrats de signés, des transferts confirmés et quelques bonnes performances.

D’abord en Allemagne. Recommencé depuis le 28 janvier, le championnat de 3e division a vu Magdebourg ralentir. Le club d’André Hainault a une fiche d’une victoire, trois nulles et une défaite depuis la reprise. Le défenseur québécois n’a pas été en uniforme pendant cette période. Il n’a que deux présences sur le terrain à sa fiche, toutes deux en décembre dernier. En Regionalliga, section Nordost (D4), le gardien Julien Latendresse-Lévesque continue de bien faire avec le LOK Leipzig. Depuis la reprise, son équipe a récolté quatre points sur une possibilité de six. Ils sont présentement cinquièmes au championnat.

En Suisse, le gardien Yann Alexandre-Fillion, dont nous vous parlions il y a peu, quitte temporairement le FC Zurich pour rejoindre Umea en troisième division suédoise. Il s’agit d’une belle occasion pour lui de prendre ses marques et de montrer ce dont il est capable. La saison là-bas commence à la mi-avril. Du côté féminin, la Québécoise Amy Pietrangelo, qui s’aligne avec le FC Neunkirch, est en tête du classement de la première division.

En France, la gardienne Gabrielle Lambert a eu droit à ses premières minutes avec Albi au retour des fêtes. En quatre matchs, elle a mené son club à la victoire à deux reprises. L’autre Québécoise du club, Emily Girard, a joué trois matchs cette saison, tous en décembre dernier. Albi est maintenant neuvième sur douze, enfin hors de la zone de relégation. Du côté masculin, Jérémy Gagnon-Laparé prend sa place avec Vitré en CFA (4e division). Il a trois titularisations à sa fiche depuis son arrivée en France. En CFA 2 (5e division), l’attaquant Victor Ndiaye fait la même chose. Depuis son arrivée avec Toulouse Rodéo, il a joué quatre matchs et inscrit son premier but. Avec Oissel, le défenseur John Dinkota est bien établi. Il a joué douze matchs depuis le début de la saison, avec entre autres cinq titularisations depuis la reprise.

En Espagne, le milieu de terrain Samuel Piette continue son petit bonhomme de chemin. Il a joué vingt matchs cette saison avec le CD Izarra, dont sept depuis le début 2017. Son club est présentement dixième au classement.

En Finlande, la saison de la Ykkonen (2e division) ne commence pas avant la fin avril, mais déjà les clubs jouent la Suomen Cup. Ekenäs IF, le club de Jems Geffrard, est présentement troisième de son groupe avec un match à jouer. Le défenseur québécois a joué trois matchs depuis son arrivée là-bas.

De ce côté-ci de l’Atlantique, ce qui retient l’attention, ce sont les joueurs qui se sont trouvé de nouveaux clubs. Il y a d’abord l’ancien de l’Impact Maxim Tissot qui revient en MLS. Il a signé un contrat avec le DC United. En plus de lui, trois autres québécois rejoignent de nouveaux clubs. Aron Mkungilwa et Thomas Meillleur-Giguère rejoignent leur ancien coéquipier David Paulmin avec le Fury d’Ottawa, alors qu’Alessandro Riggi s’en va de son côté en Arizona, avec le Phoenix Rising FC. La saison de USL se met en branle à la fin mars alors que celle de MLS commence ce week-end. On peut dire que c’est une saison qui s’annonce prometteuse pour le soccer québécois.

Ludovick Martin
@LeKurosawa