Les Québécois et Québécoises à l’étranger (mai 2017)

À tout seigneur tout honneur, il faut commencer ce compte rendu du mois de mai avec une joueuse qui n’a pas foulé les terrains, et qui ne les foulera plus, Josée Bélanger. D’elle, je retiens deux choses. D’abord une carrière en étoile filante, belle, mais qui passe bien trop vite. La faute à cette foutue blessure. L’autre façon dont elle a marqué le soccer canadien, c’est par sa personnalité. Toujours disponible, pleine d’enthousiasme et inspirante, elle est rapidement devenue le visage de l’équipe nationale dans la province. Elle a montré aux jeunes filles d’ici qu’il y avait une place pour elles parmi l’élite. Je suis certain que dans une quinzaine d’années, quand on demandera aux joueuses issues du Québec en équipe nationale, qui leur a servi de modèle, le nom de Josée Bélanger sera sur toutes les lèvres.

Maintenant, tournons-nous vers les terrains. D’abord en France, où Gabrielle Lambert et ses coéquipières ont eu un petit relâchement après avoir assuré leur place avec l’élite française pour la saison prochaine. Le mois de mai s’est soldé par une fiche de trois défaites en trois matchs. Albi termine sa saison au 9e rang sur 12. L’autre québécoise de l’équipe, Emylie Girard, a profité du dernier match pour faire sa quatrième apparition de la saison, sa première de 2017. En Suisse, Amy Pietrangelo est impliquée dans le championnat d’après saison avec Neunkirch. Après avoir terminé en tête de la saison régulière, Pietrangelo et ses coéquipières sont en tête d’un mini-championnat à six clubs, avec deux points d’avance et un match à jouer.

Du côté masculin, le joueur qui a retenu l’attention, c’est Maxim Tissot. Après avoir joué en USL avec Richmond, et en MLS avec DC United, le défenseur québécois a vu son contrat résilié. Il est rapidement retombé sur ses pattes, signant un contrat avec le San Francisco Deltas de Marc Dos Santos. Déjà, il a fait sa place avec eux, ayant joué deux matchs d’US Open Cup et deux matchs de NASL depuis son arrivée. Il a retrouvé là-bas un autre Québécois, Karl W. Ouimette. Ce dernier a joué trois matchs au mois de mai.

Au niveau de l’USL, Alessandro Riggi a été titularisé deux fois au début du mois avec le Phoenix Rising FC avant de se blesser à une jambe. Il devrait revenir au jeu au cours du mois de juin. À Colorado Springs, Masta Kacher a joué les cinq matchs d’USL de son équipe en mai, marquant deux buts contre Tulsa dans une victoire de 3-0. À Cincinnati, Marco Dominguez a enfin joué ses premières minutes avec sa nouvelle équipe. Il a été titularisé en US Open Cup contre AFC Cleveland, puis a été utilisé comme remplaçant en USL dans une victoire de 1-0 contre la réserve du Toronto FC.

À Ottawa, la cohorte d’ex du FC Montréal connaît des destins variés. Alors que David Paulmin et Thomas Meilleur-Giguère n’ont pas joué un seul match en mai, à l’autre bout du spectre Jimmy Sanon fait sa place avec l’équipe. Lors du dernier mois, il a joué les quatre matchs de Championnat canadien ainsi que deux matchs en USL, inscrivant même un but. De son côté, Aron Mkungilwa a participé à deux matchs lors du mois de mai.

En Europe, la saison est terminée pour la plupart des joueurs Québécois. En France d’abord, Jérémy Gagnon-Laparé a joué deux matchs en mai avec l’AS Vitré. Son total de matchs pour la saison est de 13, et son club a terminé au 6e rang de son groupe de CFA (4e division). Un niveau plus bas, l’attaquant Victor N’Diaye a joué deux fois en mai, pour un total de 13 matchs lui aussi. Il a inscrit 3 buts pour Toulouse Rodéo, qui termine au 5e rang de son groupe. À Oissel, le défenseur John Dinkota a profité du dernier match de la saison pour revenir de blessure. Absent depuis la mi-mars, il a tout de même participé à 16 matchs. Son club termine au 4e rang dans son groupe.

En Allemagne, le gardien Julien Latendresse-Lévesque n’a pas remis l’uniforme depuis le mois de mars. Il termine la saison avec 23 matchs à sa fiche. Le LOK Leipzig termine 10e de sa division en Regionalliga (D4). En Espagne, Samuel Piette a joué deux fois en mai, terminant la saison avec 32 matchs pour le CD Izarra qui termine au 10e rang de son groupe de Segunda B (D3).

En Norvège, Olivier Occéan a joué en mai cinq matchs de ligue et un match de coupe pour Odd, récoltant un but et deux cartons jaunes. Son coéquipier Zak Messoudi s’aligne quant à lui avec la réserve. En Suède, Zachary Sukunda a eu droit à un départ en mai avec Umea (D3), alors que le gardien Yann Fillion n’a pas enfilé l’uniforme depuis avril. Finalement, en Finlande, Jems Geffrard a joué les cinq matchs de son club, Ekenäs IF, au mois de mai.

Ludovick Martin
@LeKurosawa