Les Québécois et Québécoises à l’étranger (septembre 2017)

Le mois de septembre qui vient de se terminer a été chargé pour les joueurs et joueuses d’ici. Pour ceux et celles qui sont dans le sud de l’Europe, les championnats sont tous relancés alors qu’en Scandinavie et en Amérique du Nord, les championnats sont dans leur dernier droit.

En France, du côté féminin, les championnats de division 1 et 2 ont repris il y a quelques semaines. Alors qu’elles n’étaient que deux l’an passé, on retrouve maintenant six Québécoises dans ces championnats. À Marseille, la gardienne Geneviève Richard a été titularisée pour les quatre matchs de l’équipe à date cette saison. Sa coéquipière Marie Yasmine Alidou d’Anjou a quant à elle pris part à trois matchs, inscrivant deux buts. L’OM n’a récolté qu’un point au classement à date.

À Albi, la gardienne Gabrielle Lambert n’a pas fait mieux que Richard, Albi n’ayant lui aussi récolté qu’un point lors de ses quatre matchs. Lambert était devant le but pour chacun d’eux. Sa coéquipière Arielle Roy-Petitclerc a été titularisée à deux reprises à date cette saison.

En ligue 2, l’attaquante Valérie Sanderson a joué deux des quatre matchs du FC Metz, inscrivant un but. Son club est pour l’instant premier du groupe A. Dans le groupe B, Emily Girard, l’ancienne d’Albi, se retrouve au sommet avec le FC Grenoble 38. Son club est invaincu en quatre matchs.

Une autre québécoise a profité de septembre pour mettre sa saison en branle. Après avoir remporté le championnat en Suisse, Amy Pietrangelo a signé avec l’USV Jena en Bundesliga allemande. Elle a été titularisée lors des quatre matchs de son club et a inscrit un but. Jena n’a récolté qu’un point lors de ses quatre rencontres.

En Norvège, le club de l’attaquant Olivier Occéan, Odd, a encore six matchs à jouer et est confortablement installé en milieu de tableau. Le Brossardois a peu joué récemment. Il n’a foulé le terrain qu’à deux reprises depuis le début septembre. Son dernier but remonte au mois de juillet.

En deuxième division finlandaise, le défenseur Jems Geffrard a eu une excellente nouvelle le mois dernier alors qu’il a été convoqué en équipe nationale par Haïti. Avec son club, EIF, il a joué cinq matchs lors du mois de septembre. EIF est présentement septième sur dix avec trois matchs à jouer.

En troisième division de Suède, le club de Yann Fillion et de Zachary Sukunda, Umea, vient de subir quatre défaites consécutives qui les éloignent des places donnant accès à la D2. Avec cinq matchs à jouer, ils sont quatrièmes à 11 points du second. Fillion était dans les buts pour chacun de ces matchs alors que Sukunda a joué les deux premiers.

De l’autre côté de l’Atlantique, les joueurs des Deltas de San Francisco continuent de lutter pour faire leur place en séries d’après saison. La troupe de Marc Dos Santos est présentement troisième de la partie automne du championnat après avoir terminé deuxième de la portion printemps. Depuis le début septembre, Karl Ouimette a participé à quatre matchs alors que Maxim Tissot en a joué cinq.

En USL, le Phoenix Rising, club d’Alessandro Riggi, a assuré sa place en séries plus tôt le mois dernier. Le Québécois a joué sept matchs depuis le début septembre, inscrivant deux buts. Toujours dans la conférence ouest, Masta Kacher n’a pas la même chance. Avec Colorado Springs, les possibilités qu’il participe aux séries s’amenuisent. Kacher a joué les cinq matchs des siens en septembre.

Le seul autre québécois ayant joué en USL est Thomas Meilleur-Giguère. Le jeune défenseur du Fury d’Ottawa a enfin joué un second match cette saison. Il est rentré à la 76e minute du match contre le Charlotte Independance.

Ludovick Martin
@LeKurosawa